Skip to content

Madame Bocal


21 idées pour occuper les enfants en confinement

En restant confinés chez soi, pas évident de jongler entre le télétravail, distraire vos loulous, faire l’école à la maison, prévoir 3 repas par jour… sans sortir de chez soi. Ici, nous avons plutôt de la chance avec deux enfants complices qui jouent tout le temps ensemble à inventer de nouvelles occupations. Ceci-dit quand ça s’échauffe un peu on dégaine quelques activités.
J’ai essayé de trouver des idées variées d’activités pour vous aider à occuper vos enfants en cette période de confinement.

21 activités variées et écolo

– Cuisiner
Voici 7 recettes de gâteaux individuels à faire avec vos enfants
– Fabriquer ses chocolats pour Pâques
– Faire un parcours sportif si vous avez un jardin
– Réaliser une cabane
– Réaliser des semis, plantations
– Fabriquer une BD ou un petit livre
– Faire une activité manuelle à partir de déchets recyclables (rouleaux de papier toilette, brique de lait, boîte de conserve…)
– Faire de la pâte à sel ou des décorations à la pâte auto-durcissante
Vous trouverez la recette sur le blog de Julie Pancakes
– Réaliser de la pâte à modeler maison (recette ici)
– Apprendre à coudre
(réaliser des pochettes, habits pour poupée, petit sac à dos)
– Réaliser des habits de barbies ou poupées avec des tissus de récup
(tuto ici)
– Fabriquer un déguisement
– Fabriquer des décorations pour l’appartement ou leur chambre
– Réaliser des meubles en carton pour les playmobils
– Réaliser des bougies
– Fabriquer un jeu de société, à télécharger ici
– Jouer à des jeux de sociétés : Century, Mini ville, Kingdomino, Colt Express
– Inventer un spectacle, monter une pièce de théâtre
– Confectionner des marionnettes
(Trouver un exemple ici)
– Lire
– Ecrire un mail à leur maîtresse avec un dessin ou une photo
– Ecrire une lettre à un résident de l’Ehpad grâceà une plateforme 1 lettre, 1 sourire
– Envoyer des petites vidéos aux copains ou à la famille
– Inventer un poème

J’espère que cette liste d’activités pour enfants vous permettra de trouver de l’inspiration pour occuper les journées de vos loulous en confinement.
N’hésitez pas à me dire en commentaire si vous avez d’autres idées et si vous avez tenter celles que je propose.

Photo de couverture by Dragos Gontariu on Unsplash

Vers une école éco responsable

Eveiller les enfants, notamment au sein de l’école, est un projet qui me tient à coeur. Alors, lorsque l’on m’a proposé d’amener mes idées pour une école éco responsable au sein de l’établissement de mes enfants, j’ai sauté sur l’occasion ! L’école était en train de changer la cantine pour un self plus éco responsable, ce qui a encouragé l’équipe enseignante à vouloir aller plus loin.
Lors d’une réunion, nous avons exposé nos idées, les difficultés et possibilités. C’est agréable d’avoir une directrice et un corps enseignant réceptif et à l’écoute. Lors de ces changements, c’est important d’avoir l’avis des personnes vivant directement les situations.

Au préalable, j’ai réuni mes idées et demandé des conseils à l’association Zero Waste France. Celle-ci m’a envoyé un document intéressant et m’a donné d’autres idées.

Vous trouverez dans cet article les solutions adoptées par l’école de mes enfants et d’autres possibles.

A la Cantine

Celle-ci a été revue en mode self. Les enfants vont se servir selon leur appétit. Les enfants choisissent une entrée, plat et dessert en fonction de leur faim (petite ou grande) avec le droit de se resservir pour le plat principal.

Les aliments emballés dans des contenants en plastique sont maintenant servis en ramequin. Terminé les barquettes plastiques !

Les écoles publiques ont un service de ramassage des déchets organiques mis en place par la ville. L’école va se renseigner sur ce point.

Au début d’année, nous avons demandé à chaque enfant de prévoir une serviette en tissu. Celle-ci était rangée dans une pochette individuelle et ensuite mis dans un bac par classe. Mais cette initiative a dû être abandonnée car trop compliquée avec le self.
Les maternelles garde leurs serviettes en tissu qu’ils ramènent à la maison chaque semaine. Eux sont servis à table.

Autres idées du document de Zero Waste France :
– Proposer une table de troc où les élèves mettent les aliments qu’ils ne veulent pas manger
– Privilégier les produits bio et locaux
– Proposer un ou deux plats végétariens par semaine
– Afin de sensibiliser au gaspillage alimentaire, peser les poubelles à la fin du service et afficher un panneau avec les quantités gaspillées et la progression sur un temps donné. Il est également possible d’installer un gâchimètre, tube transparent où le pain non mangé est jeté.

Dans les classes

On peut mettre en place une poubelle de tri papier dans chaque classe.

Les classes de maternelles sont équipées en gobelets et assiettes lavables pour les anniversaires.

Pour les élémentaires, nous avons choisi d’interdire les bouteilles d’eau et de mettre en avant les gourdes. C’était précisé sur la liste de fournitures scolaires envoyées aux parents. Ma fille a toujours sa gourde dans son sac, elle a le droit de boire en classe. Certaines maîtresses les ont refusées dans les classes suite à des fuites. Mais pour les sorties scolaires, fini les bouteilles plastiques.

L’école achète les cahiers et nous les facture en début d’année. Les maîtresses pensaient privilégier les petits cahiers pour le cahier de correspondance. Elles réfléchissent également à ne donner les circulaires qu’aux aînés des fratries. Cela demande de la discipline. Cependant la directrice le faisait dans son précédent établissement donc elle est positive et motivée .
Les maîtresses essayeront d’imprimées les circulaires en format A5 à la place d’un A4 par enfant, lorsque le contenu le permet. Mine de rien, il y en a dans l’année ! Cela économise du papier, de la colle et de la place dans le cahier.
Cette année, il y a également beaucoup moins de circulaires et les cahiers de liaison sont peu remplis pour l’instant.

Autres idées possibles :
– Installer des bannettes de récup de papier de brouillon
– Supprimer/interdire les bonbons en sachet individuel donnés dans les cartables. L’idée a été émise. Cela peut paraître idiot mais lorsqu’on limite les sucreries chimiques à la maison, c’est agaçant d’avoir ces petits sacs débarquant régulièrement à la maison.

Salle des professeurs

Ce point là n’a pas été abordé. Délicat je trouve pour une première réunion. Je vous donne quelques idées si cela vous intéresse.

– S’il y a une machine à café à capsule, vous pouvez contacter une entreprise afin de les récupérer et de les recycler. Il existe aussi des capsules lavables en inox (Eco-capsules, myecocafé).

– Privilégier une machine à café expresso grain ou café moulu (percolateur), bouilloire et thé en vrac.

– Avoir des verres, tasses, couverts lavables à disposition.

– Mettre en avant les déjeuners zéro déchet : repas en tupperware en verre, serviette en tissu, couverts réutilisables…

Dans la cour

On a parlé aussi de sensibiliser les élèves aux déchets laissés par terre lors des goûters en désignant deux responsables des poubelles par jour. Ils feraient un tour de cour pour ramasser les déchets.
Lorsque j’avais été récupérer ma fille un soir d’étude, j’avais était effarée de tous les déchets sur le sol. Les enfants goûtent et jettent les emballages par terre. Ensuite, c’est ramassé bien sûr mais pourquoi le mettre par terre en ouvrant son gâteau ?

Les maîtresses ont mis en place un petit potager avec leurs élèves. En revanche, ils n’ont pas le droit de les consommer, pas dans le cadre de l’école. C’est dommage mais ça les sensibilise déjà à la nature, à faire soi-même.

Les fournitures scolaires

Nous avons abordé ce point là, mais le corps enseignant préférait se concentrer sur les points à améliorer au sein de l’école. Nous avions proposé une circulaire pour informer les parents de ce qu’il est possible de faire si ce point les intéresse. Ayant suffisamment de réclamations des parents, elle ne voulait pas se lancer là-dedans.

Je vous donne tout de même les idées possibles :

Privilégier le matériel d’occasion

– Faire le bilan du matériel de l’année précédente et réutiliser ce qui est viable (cartable, stylos, trousse, ardoise, règle, crayons de couleur…).
Petite astuce pour nettoyer l’ardoise : utiliser de l’huile végétale ou quelques gouttes d’huiles essentielles.

Noter le matériel (et vêtements) au nom de l’enfant permet d’avoir des fournitures qui s’évaporent moins vite.

– Au sein de l’école, on peut mettre une caisse à disposition avec les fournitures à donner.

– Acheter un cartable en seconde main. Pour ça, il faut s’y prendre à l’avance. Si vous avez des réticences sur le sujet, rien ne vous empêche d’aller faire une tour sur les sites d’occasion pour voir et vous faire un avis.

– On trouve également des fournitures sur Vinted. Ce-ci dit, acheter un ciseau à 1€ ça ne vaut pas le coup avec les frais de port et la protection acheteur. Mais on peut grouper les achats ou trouver des comptes où il y a plusieurs fournitures en vente.

Matériel durable

– Acheter du matériel solide et durable.

– Privilégier les colles sans solvants, cahier en papier recyclé, stylo ou surligneurs rechargeable, gomme en matière naturelle…

Vous pourrez trouver d’autres idées dans les 2 articles suivants : “rentrée scolaire écolo“, “une rentrée éco-responsable, est-ce possible ? “.

Sorties scolaires

Pique-nique

Dans l’école de mes enfants, celle-ci fournit le pique-nique pour les demi-pensionnaires. Ceux qui mangent à la maison doivent ramener leur pique-nique.
Dans la circulaire, il faut modifier le lexique utilisé pour favoriser la réduction des déchets lors de ces évènements grands producteurs de déchets. On peut parler de gourde et non de bouteille d’eau, sac en tissu, serviette en tissu. On peut aussi suggérer que les sandwichs soient fait maison, de mettre un fruit plutôt qu’une compote industrielle. C’est un point délicat à proposer en expliquant la démarche et non à imposer. On ne peut pas forcer les gens à faire eux-mêmes mais soumettre l’idée.

Idées de sorties

L’année dernière, le projet de l’institutrice en grande section était sur la nature, les plantes, le potager. En partenariat avec la ville, ils allaient dans un espace vert chaque mois. Ils y ont planté des petites plantes, appris comment une plante pousse et se développe, découvert les plantes carnivores, ramassé les déchets dans un parc, réalisé des décorations à base d’éléments naturels… Chouette projet !

Proposer des sorties en lien avec la nature, les animaux, l’écologie.

Evénements organisés par l’école

C’est l’association des parents d’élèves qui s’occupe de ce point-là. Cette année, notre groupe est dynamique, motivé avec une conscience écolo. Nous essayons d’avancer petit à petit vers une école éco responsable en favorisant la réduction des déchets, le recyclage, consommer moins et mieux. La clef essentielle pour être suivi des parents c’est une bonne communication.

Lors de ces évènements, nous proposons des gobelets réutilisables consignés. Il est aussi possible de l’acheter ou d’amener le sien. Nous mettons en place des poubelles de recyclage avec une signalétique.

Pour le spectacle de l’école, nous privilégions les costumes simples piochés dans les placards des enfants, les prêts de vêtements entre élèves, les décors et costumes faits main… Mais ce n’est pas toujours évident.

Pour une kermesse durable, vous pouvez aller piocher des idées dans cet article dédié au sujet.

Tout n’est pas parfait et l’école a du abandonné certains points, cependant en début d’année la directrice a insister fortement sur ce sujet lors de la réunion de parents. Elle a exposé clairement sa volonté de devenir une école éco responsable. Cette idée va faire son chemin petit à petit.

Photo by Angelina Litvin on Unsplash

Idées de cadeaux d’anniversaire zéro déchet

Vous en avez assez de la montagne de cadeaux aux anniversaires avec les copains d’école ? Vous recherchez des idées de cadeaux pour offrir ?
Je vais vous donner quelques astuces pour tendre vers une fête durable et trouver des cadeaux d’anniversaire zéro déchet, écolo.

Cela fait 3 ans que nous organisons les anniversaires des enfants avec les copains en mode zéro déchet, 6 anniversaires en tout.

Les enfants n’y voient que du feu et s’adaptent très bien. Chaque année je franchis un cap supplémentaire : en 2016 petits sacs en papier faits main, en 2017 pas de cadeaux/babioles à la fin, en 2018 pas de bonbons lors de la fête. Aucun enfant ne m’a fait la réflexion, en revanche ils ont remarqué l’absence de gâteau… J’avais réalisé des crêpes à la place ; une fois la surprise passée chez un ou deux enfants, celles-ci ont eu un franc succès !

Le point délicat ce sont les cadeaux, surtout quand on a une dizaine d’invités… Ma fille adore en recevoir pleins donc j’essaye de le prendre en compte et d’équilibrer avec les présents offerts en famille. J’avance un peu chaque année, je teste. D’ailleurs, en montrant l’exemple, ça donne des idées aux autres familles. Cela me permet également de trouver des compromis lorsque mes enfants sont invités. Je m’adapte au copain qui fête son anniversaire.

Voici 5 astuces possibles pour offrir des cadeaux d’anniversaire zéro déchet :

Vous pouvez mettre en place ces idées afin de limiter les cadeaux reçus lors des anniversaires de vos enfants, mais aussi lorsque vos p’tits lous sont invités à une fête.

La surprise faite main

Le principe est de demander aux enfants de fabriquer quelques choses avec leurs parents.

Si cela vous gêne, ce qui était mon cas, parlez-en aux parents que vous connaissez bien. C’est ma fille qui avait eu cette idée. Aimant fabriquer des accessoires playmobil, elle souhaitait vraiment que ses copines lui en réalisent elles-même. Pour elle c’est un vrai super cadeau. On a eu un attrape rêve, de la nourriture miniature en pâte fimo, une petite maison en bâton de glace, des éléments pour son école en carton.
L’année d’après, une des ses amies nous a demandé un cadeau fait main. Comme quoi, l’idée avait plu.

Le cadeau groupé

Proposez aux parents de participer à un beau cadeau groupé.
On peut, par exemple, glisser l’idée dans l’invitation. De mon côté, il y avait 2 parents référents. Ils ont créé une cagnotte en ligne et acheté le cadeau. 6 invités sur 10 ont participé. Ma fille était ravie !

L’idée a tellement plu que plusieurs parents ont décidé de faire de même pour leur enfant. De plus, une maman a soufflé l’idée à une autre ; cet effet boule de neige me conforte dans l’idée d’avoir “osé”.

Le cadeau expérience, invitation

On peut offrir un bon pour passer un moment lors d’une activité : moment jeux à la maison, aller voir un spectacle ou une exposition, invitation au restaurant, soirée pyjama, aller dans une aire de jeux couverte…
Ca, c’est un vrai cadeau d’anniversaire zéro déchet ! Cela peut être un cap difficile à passer. On peut se dire “on va me trouver près de mes sous”… Certes, on n’offre pas un bien matériel mais du temps et du cœur.

La première fois où ma fille m’a demandé d’offrir une après-midi jeux à la maison pour l’anniversaire d’une de ses amies, j’étais assez gênée. Je connaissais peu les parents mais ma puce insistait. J’ai expliqué l’idée à la maman, et lui ai proposé de demander à sa fille si elle préférait un jouet ou un moment jeux chez nous. A mon grand étonnement, la copine a choisi l’après-midi chez nous. Les enfants s’adaptent souvent plus vite que nous.

Le jeux d’occasion

C’est une question très personnelle. Certains vont trouver très facile de proposer l’idée, d’autres auront besoin de plus de temps. C’est une étape que je n’ai pas encore réussie à franchir. Acheter un jouet de seconde main n’est pas dans les habitudes de tout le monde, du coup je ne me vois pas demander de privilégier les jouets d’occasion pour mes enfants. Mais cela viendra.
Quant à mes proches, c’est ancré depuis longtemps. Et, aucun soucis pour offrir un jouet chiné à leurs enfants ; en revanche pour les copains de classe je préfère acheter neuf.

Lorsque mes enfants reçoivent une invitation, je demande toujours aux parents ce qui ferait plaisir à leur enfant. Cela permet d’offrir un jouet vraiment utile. Même s’il est en plastique, je sais qu’ils joueront avec.

Le cadeau durable

Respectueux de l’environnement, français, provenant d’une boutique de quartier… voici d’autres solutions pour offrir un cadeau neuf tout en respectant un mode de vie écolo. Un jeux de société ou un livre peut être aussi un bon compromis.

Dans l’article des cadeaux de Noël écolo côté enfant, vous trouverez de multiples idées durables ou faites main.

Je propose sans imposer, en essayant de rester souple, je ne dis rien au sujet des papiers cadeaux par exemple. Chaque chose en son temps. Ce n’est déjà pas toujours facile d’expliquer notre souhait de limiter les cadeaux, surtout lorsque c’est mon point de vu et non celui de ma fille.

J’espère que vous trouverez votre bonheur dans cette liste d’idées de cadeaux d’anniversaire zéro déchet.

Pour plus d’informations sur l’organisation d’un anniversaire zéro déchet c’est par ici.

6 idées de cadeaux à offrir à la maîtresse en fin d’année

La fin d’année approche à grand pas et le moment de remercier les maîtresses de vos enfants aussi. Je vous propose 6 idées de cadeaux originaux, faits main, gourmands, écolo…

1- Gourmandises faites maison

Meringues, sablés, cookies, confiture, pâte à tartiner… les recettes ne manquent pas et vos enfants seront ravis de cuisiner avec vous pour leur maîtresse.
Vous pouvez également acheter des gourmandises en vrac et les mettre dans un joli bocal.

2- Petites plantations

Pour cette idée, il faut s’y prendre au moins 2 mois à l’avance. On peut planter des fleurs ou herbes aromatiques (ici un essai avec du basilic, une réussite). Il faut un pot, un peu de terre et quelques graines, et le tour est joué !
Vous pouvez également acheter une jolie plante et décorer le pot. On peut le peindre, appliquer un patchwork de papiers de soie, coller des autocollants.

3- Cadeau gourmand régional

Vous pouvez ramener un souvenir culinaire d’un week-end en vadrouille ou des dernières vacances. Terrine, gâteaux secs, sucreries, douceur d’une région… les produits ne manquent pas. Il faut choisir les produits en fonction de la date à laquelle ils seront offerts à l’institutrice.

4- Bocal gourmand

L’idée est d’offrir une préparation en bocal, on met tous les ingrédients dans un contenant (par couche). On y rajoute la recette accrochée au couvercle. Cookies, brownies, sablés, riz au lait… prenez des recettes où tous les ingrédients peuvent être mis ensemble d’un coup, il ne reste plus qu’à rajouter un ingrédient liquide pour lier le tout.

source siandtalk.com

5- Marque-page

Réalisez un marque-page original, créatif, travaillé selon l’âge de votre enfant. Il y a de nombreuses idées sur pinterest. En voici quelques unes. Dans le cadre de l’école, je trouve que cette idée prend tout son sens.

marques pages en papier faits main
source pinterest
marques page en papier faits main
source pinterest

6- Savon à la coupe

Certains savons artisanaux ou à la coupe sont magnifiques, colorés ; on aurait envie de les manger. Cela peut être un petit clin d’oeil au mode de vie zéro déchet.

Quelques autres idées en vrac : baume à lèvres maison, sachet de lavande, bougie, porte clef, bouquet de fleurs du jardin…

J’ai toujours trouvé les cadeaux faits main plus personnels et touchants. Dans le cadre d’une école, cela prend encore plus de sens. La maîtresse appréciera sûrement l’attention personnalisée de l’enfant.

Qu’offrez-vous à l’institutrice de votre enfant en fin d’année ?

(Source : Photo par Debby Hudson sur Unsplash)

5 astuces pour ne pas se laisser envahir par les jouets de vos enfants

Vous avez été plusieurs à me faire part de votre difficulté à trier et ranger les jouets chez vous. Je vous propose 5 astuces qui ont fait leurs preuves à la maison.
Avant, je passais plus d’une demi-heure à ranger leurs jeux à la fin de la journée, sachant que mes enfants étaient plus petits, donc m’aidaient moins. Ils disséminaient leurs jouets dans tout l’appartement, et surtout ramenaient des babioles que je ne savais où ranger.
Je n’en pouvais plus de courir après le rangement. J’ai donc décidé de désencombrer et d’essayer de tendre vers le minimalisme. Depuis je respire, j’ai retrouvé une certaine zénitude.

2 grandes lignes à garder en tête : filtrer les objets entrants chez soi et trier.

Stop aux babioles

Ma première action mise en place : j’ai dit stop aux babioles !
Ma fille étant une fan d’activités manuelles et de trésors en tout genre, il y avait pleins de petits objets à ranger. Je ne savais jamais dans quelle caisse les mettre.
Petit à petit, je lui ai expliqué qu’elle n’avait pas forcément besoin d’une babiole avec laquelle elle allait jouer 2 minutes, tout en lui laissant le choix. Cela prend du temps mais peu à peu l’idée germe. Après 2 ans, c’est elle qui refuse certains cadeaux éphémères. Elle préfère avoir une place pour un de ses playmobils ou un dessin de sa copine. Elle a encore une mini boîte à bricoles ou objets inclassables.
Mon fils n’a pas cette lucidité mais se contente, naturellement, de moins de jouets, ce que j’essaye de cultiver.

Limiter le nombre de jouets

Le rangement des jouets était notre premier point de fatigue quotidienne.
Maintenant celui-ci prend 5-10 minutes, et mes enfants y participent grandement. Mon fils de 5 ans a encore besoin d’un coup de main, en revanche ma fille est autonome de ce côté là.

Pour arriver à ce résultat, nous limitons aussi le nombre de présents reçus. Nous privilégions les cadeaux groupés aux anniversaires et à Noël. Les enfants font des listes afin de recevoir des jouets avec lesquels ils joueront. Connaissant bien mes loulous, je sais de suite s’ils s’amuseront avec ou pas. Quand je vois que ce n’est pas le cas, je le mets de côté et je vois si mes enfants le réclame ; ensuite je le garde pour plus tard ou le donne à des associations. Depuis qu’ils grandissent, j’essaie de sensibiliser ma fille à ce sujet même si ce n’est pas encore gagné pour les nouveaux jouets. A Noël, avec son accord on a mis deux cadeaux de côté.

Limiter les catégories de jouets optimise aussi le rangement. On a les familles de jouets suivantes : playmobils, figurines (animaux ou disney), legos, barbies, poupées, kapla, train en bois, déguisements, jeux de société… sans compter les activités manuelles et les livres.

Une place pour chaque chose

Limiter les familles de jouets permet d’avoir plus facilement une place pour chaque objet.
Chaque catégorie de jeux est regroupée dans une caisse ou boîte de récup : playmobils chevaliers, playmobils romains/égyptiens, lego friends, lego star wars… Ils jouent souvent avec une ou deux caisses en même temps, voir trois, ensuite c’est assez facile de ranger : on prend tout et zou dans la même caisse. N’hésitez pas à mettre à contribution les plus grands afin de choisir une organisation qu’ils trouvent optimisée selon leurs habitudes.

Vous pouvez également étiquetez les boîtes afin d’aider votre enfant à s’y retrouver plus facilement.

Trier, désencombrer régulièrement

On peut prendre le temps 3 ou 4 fois par ans de faire du tri dans leur chambre. En général je le fais après leurs anniversaires et Noël afin de faire de la place aux nouveaux jeux.

Vous pouvez les faire participer. Réduire le nombre de jouets dans la maison n’est pas toujours chose facile. Lorsque je tente avec mes enfants, j’ai un “mais si maman je vais y jouer plus souvent”. Enfin, petit à petit, ils commencent à se détacher des jeux inutilisés.

Voici quelques pistes pour vous aider à faire de la place : les jouets cassés, les jeux qui dorment depuis plusieurs mois, les jouets en double, le nombre de jouets excessif dans une même catégorie (peut-être que 5 poupées rempliraient leurs rôles aussi bien que 15…).
Pour les jeux dormants, on peut les mettre de côté dans une caisse, s’ils ne sont pas réclamés pendant 3 mois, celle-ci part à donner.

Lorsque vous vous séparez de jouets en bon état, pensez tout d’abord à les vendre ou les donner (Emaüs, association Rejoué, salle d’attente de médecins, à l’église…).

Un jeu qui rentre, un qui sort

Vous en avez peut-être entendu parler… chaque fois que l’enfant reçoit un jeu, un autre doit sortir de la maison. Quand ils sont petits ce sont les parents qui s’en occupent ; en revanche, plus grand on peut responsabiliser l’enfant de cette façon.

Chez nous, je ne l’applique pas car je sors régulièrement des jouets même si aucun cadeau n’a été reçu. Ils peuvent recevoir 3 surprises d’un coup à leurs anniversaires mais n’avoir plus besoin d’une dizaine de livres le mois suivant.
Ce-ci dit, récemment, j’ai expliqué cette méthode à mon fils. Depuis, lorsqu’il me parle de son futur gros cadeau d’anniversaire, il me précise que celui-ci remplacera le château en bois présent dans sa chambre. Souvent, il faut leur laisser le temps de comprendre, de s’approprier la méthode.

Avec leur accord, je descends souvent des jouets volumineux à la cave. Lorsqu’il en ont besoin, ils me le demandent. Ce sont des jeux avec lesquels ils vont jouer une semaine après avoir lu une histoire sur le sujet, puis vont le délaisser un ou plusieurs mois (camion de pompier, avion, bateau pirate…).

Et vous, comment ça se passe chez vous ? Quelles sont vos méthodes de désencombrement ?

(Photo by Shitota Yuri on Unsplash)

Rentrée scolaire écolo

La rentrée scolaire se prépare petit à petit chez nous en mode écolo. On réutilise, on achète d’occasion, sans solvants, neuf chez un petit libraire et en dernier recours en grande surface. L’année dernière, on avait encore beaucoup de choses à faire à la dernière minute, donc cette année j’ai décidé de m’y prendre tôt. J’ai réuni le maximum de matériels la première quinzaine de juillet. Il ne me reste plus de quelques fournitures à acheter en papeterie (grandes colles sans solvants, ramette de papier, effaceur de rechange).

Le cartable

L’année dernière, j’avais suivi le choix de ma fille qui s’était porté sur un cartable hello kitty neuf d’occasion. On a passé l’année à réparer les fermetures, de plus il était trop petit ! Donc cette année, on a cherché un cartable Tann’s sur le bon coin. Je donnerai l’ancien à Emmaüs ou une Ressourcerie, ils arriveront peut-être à le réparer durablement.
Après 2 rendez-vous infructueux via le bon coin, nous avons enfin trouvé le cartable Tann’s de ma puce. Elle le voulait d’apparence neuve, ce qui m’a fait faire chou-blanc 2 fois. Les cartables étaient très bien en photo mais plus abîmés en réalité. J’ai parcouru Paris en pleine canicule et perdu 3 soirées tranquille sans les enfants. Sur le coup, je me disais que je ne trouverai peut-être pas le bon cartable à temps… ce qui a engendré un peu de stress avant mon départ en vacances. Mais je l’ai trouvé !

En le découvrant, ma fille était aussi enthousiaste que si je l’avais choisi en magasin. C’est sûr qu’acheter d’occasion prend parfois plus de temps et d’énergie qu’acheter neuf. Mais cela permet aussi d’avoir un achat mûrement réfléchi. Je suis contente d’avoir racheté un objet déjà en circulation et d’avoir évité de gâcher des ressources inutilement. Il y a déjà tellement d’objets qui attendent d’être rachetés. Et, petit avantage, non négligeable, je l’ai payé 30€ à la place de 73€ en boutique.

Fournitures

Dans un premier temps, j’ai trié la trousse de ma fille en récupérant ce qui était encore viable : stylo plume, cartouches d’encre, feutres velleda, ciseaux, règle. J’ai réussi à nettoyer l’ardoise velleda. On frotte celle-ci avec quelques gouttes d’huiles essentielles (au choix) sur un chiffon et les restes de marqueurs effaçables s’en vont.
A la cave, nous avions un gros stock de fournitures en tout genre que j’ai trié. J’ai découvert que j’avais des crayons de papier, stabilos, ciseaux et gommes pour une bonne partie de la scolarité de mes enfants ! J’ai retrouvé un taille crayon avec réservoir, une trousse en très bon état et une boîte neuve de crayons de couleurs ; ils datent de mes années de lycée. Cela tombait bien j’avais besoin de changer ceux de ma fille. Ses crayons de couleurs, récup de marques disparates, étaient difficile à tailler et son taille crayon en métal abîmaient trop les crayons.
Pour les effaceurs, grosses colles en bâton, ramettes de papier A4, stylos vert/rouge/bleu, je vais les acheter chez notre libraire.

Seul petit craquage en grande surface : un paquet de 8 bâtons de colle sans solvants à un prix dérisoire, 18 feutres lavables dans un étui en carton.
Il ne me manque plus qu’un dictionnaire précis à acheter. Pour les cahiers et protèges cahier, l’école les fournit.

Autres

L’école demande chaque année lingettes (en maternelle) et mouchoirs. J’achète des mouchoirs non blanchis et fabriqués en matières recyclées. Ils sont d’apparence blancs, et non marron clair comme l’on trouve parfois. Pour les lingettes, j’essaye de prendre les moins cracra.
Pour le rouleau couvre livre transparent, on fini celui de l’année dernière, puis on en rachète si besoin.

J’espère que ça vous aura donné quelques idées. Vous trouverez des astuces complémentaires dans un autre article “une rentrée éco-responsable est-ce possible ?”.
Chez nous, ça a été un plaisir de préparer la rentrée scolaire doucement, de façon écologique.

Comment limiter les déchets lors d’une kermesse ?

Depuis quelques semaines, on est en pleine organisation de la kermesse de l’école des loulous. Cette année on essaye d’avoir un événement plus responsable de la planète. C’est la bonne période donc je me suis dit que j’allais partager avec vous mes trouvailles.

Poubelle de tri

C’est la première chose à mettre en place simplement avec des panneaux et des sacs en dessous.

Gobelets consignés

Le but est d’éviter d’utiliser ces gobelets plastique à usage unique qui sont une catastrophe pour l’environnement. On trouve de nombreuses boutiques en ligne qui proposent des gobelets durables pour l’événementiel. Lors de la kermesse, on les propose consignés à un prix défini. Ceux-ci peuvent être gardés ou ramenés en échange de la pièce de départ. Afin que cela passe en douceur auprès des parents, il faut les prévenir avec une circulaire, une affiche dans l’école. On peut également passer dans les classes pour sensibiliser les élèves. Notre présidente des parents d’élèves a fait un tour des classes et j’ai eu le droit à l’explication de ma fille. Elle avait très bien compris le principe. J’emmène toujours des gobelets colorés pour toute la famille mais le message est passé.

Lots à gagner

Ce point là est plus compliqué je trouve, il faut y aller petit à petit. Cela dépend des habitudes mises en place aux kermesses précédentes. Dans notre école c’était profusion de petits lots en plastique, cassés à peine sortis de leur emballage. Plusieurs solutions sont possibles :

  • Sans jouets. Les enfants jouent aux stands gratuitement mais ils ne gagnent pas de lots à la fin. C’est pour le plaisir de jouer et de passer un bon moment entre copains.
  • Avec un passeport. L’idée c’est de franchir des étapes petit a petit : à chaque jeux gagné on tamponne le passeport. On gagne des lots en fonction des étapes franchies : un bonbon pour 2 cases tamponnées, un bon pour rejouer au bout de 4 cases, un cadeau…
  • Moins de lots et de meilleure qualité. On peut trouver des jouets en bois (raquettes de plage, diabolo, mikado, corde à sauter…), en papier/carton (puzzle, jeux de cartes, livres, activités manuelles), tourner vers la nature (kit pour faire pousser une plante), en plastique mais que l’on va garder (tampons encreurs, autocollants, pâte à modeler…)

Moins d’emballages

Les lots à gagner ne doivent pas forcément être dans des pochettes. Cela peut être dans des petits paniers et les enfants choisissent leurs lots, ou des boites mystères dans lesquelles l’enfant plonge sa main sans voir ce qu’il attrape.

Pour la partie restauration c’est plus délicat. En fonction de votre école, vous pouvez mettre en place de la vraie vaisselle, demander aux gens de ramener leurs contenants, avoir un kit en plastique ou bambou que l’on ressort pour ces événements. Pour le coup, je trouve ça difficile à mettre en place dans une école.

En revanche, on peut demander à plusieurs mamans couturières de réaliser de petites serviettes en tissu pour remplacer les serviettes en papier, même format et d’une seule face.

Ceci-dit si vous voulez quelques idées sur le sujet, vous en trouverez d’autres dans l’article recevoir du monde chez soi en mode ZD

———–

Retour expérience ( kermesse 2018)

-Gobelets réutilisables et consignés :
Nous avions prévenu les parents avec une circulaire. Cela a été bien accueilli et les parents ont joué le jeux.

-Poubelle de tri :
Une maman avait réalisé de grandes poubelles a partir de cartons. Cela ne s’est avéré pas très pratique et trop petit. A la fin de la fête de l’école, nous avons trié les poubelles. Cette année, nous allons chercher une autre solution avec de grands panneaux clairs attachés au dessus des poubelle.

Petits jeux :
De nombreux lots en plastique avait été achetés les années précédentes, du coup nous les écoulerons sur plusieurs années. Nous avions rajouté des lots de qualité. Il fallait donner plus de coupons gagnants mais ça n’a pas gêné les enfants. On a eu de bons retours, des parents comme des enfants.

Retour expérience (kermesse 2019)

-Gobelets réutilisables et consignés :
Mis en place depuis 2 ans à chacun de nos évènements, les parents sont habitués.

-Poubelle de tri :
Nous avons acheté 10 grandes poubelles et réalisé des panneaux (poubelle classique, poubelle de tri). A plusieurs endroits de l’école nous avions mis une poubelle de chaque. Ca a plutôt pas mal fonctionné, même si ce n’était pas parfait.

Petits jeux :
Nous avons continué d’écouler les anciens lots (babioles et jeux de meilleure qualité)

Kermesse 2020

Kermesse virtuelle en cours d’organisation.

Chasse aux œufs en mode zéro déchet

Pâques approche à grands pas, les chocolats et emballages à profusion aussi. Cette année pourquoi ne pas changer nos habitudes en proposant une chasse aux œufs zéro déchet ?

Dans notre famille, la chasse aux œufs est gérée d’une main de maître par mes parents, toujours très généreux avec nous ! Sur ce point là, j’ai décidé de laisser couler et de ne pas leur imposer ma façon de voir. Comme je dis souvent, chacun met le curseur là ou il peut. En revanche, entre cousins ou du côté de ma belle famille, je n’hésite pas à proposer une nouvelle version plus écolo, très bien accueillie par les enfants… et par les grands aussi. Nos habitudes d’adultes sont souvent difficiles à changer, alors que les enfants y voient un moment festif et gourmand en famille malgré les petites adaptations.

L’idée est toujours de limiter les déchets et de préserver les ressources de la planète en privilégiant les petits commerces. Du coup, les solutions que je vais vous présenter s’accompagnent toujours de chocolats faits maison, achetés chez un chocolatier ou en vrac chez Day by Day. On peut aussi acheter en vrac des pâtes de fruits, bonbons, ou encore réaliser des truffes.

La chasse aux galets peints

L’idée est de peindre de beaux cailloux colorés et de les cacher. Les enfants partent à la chasse aux galets décorés, ils reviennent avec leur butin qu’ils échangent ensuite contre des chocolats.
Vous pouvez aussi acheter des œufs en bois et les réutiliser chaque année.

galets peints colorés
Crédit photo : pinterest (photo 1, 4 et 5), just imagine, savoir et créer, Archzine

Les petits compagnons de Pâques

Sur le même principe que les galets, pourquoi ne pas cacher des petits animaux rigolos dans le jardin ou l’appartement ?
On prend une feuille sur laquelle on peint/dessine de multiples compagnons (lapins, poules, poussins, poissons, œufs, cloches…), ensuite on les découpe pour les plastifier.
On peut réaliser les dessins en double afin qu’ils soient visibles sur les deux faces ( recto/verso ). Ensuite on les colle ensemble avant de les plastifier avec une plastifieuse ou du film adhésif protège livres. Si vous ne vous sentez pas de les dessiner, on peut aussi les imprimer.

Les oeufs réutilisables

On peut acheter des œufs en bois brut ou peint afin de les garnir de friandises et chocolats. Ce n’est pas encore très développé mais on en trouve sur internet à des prix variables…

Œufs en bois brut : zerowastehome.com
Œufs en bois peint : zerowastehome.com
Œufs en bois à peindre : www.bakerross.fr
Œufs en plastique : cultura.com

oeufs en bois réutilisables à peindre
Crédit photo : zero waste home

Chez nous, on collecte précieusement les œufs kinder glanés à droite à gauche ou  les œufs en plastique d’anciennes chasses. Le jour J, je les réutilise garnis de sucreries achetées en vrac bien sûr.

Sablés de Pâques

A pâques, on parle plutôt de chocolats mais les enfants s’adaptent très bien. Sans parler du côté religieux, pour nous la fête de Pâques est un moment festif en famille où petits et grands ouvrent leurs yeux afin de trouver des trésors gourmands. Alors pourquoi ne pas réaliser des sablés décorés avec un glaçage coloré ? On peut même les réaliser avec les enfants.
Ensuite on les glisse dans les œufs réutilisables ou des petits paniers faits en papier.
Vous pouvez retrouver ma recette de sablés sur le blog madamebocal.com

sablés aux motifs de Pâques : lapins, oeufs, poussins...
Crédit photo : délices de plumes, odelices, pinterest

Paniers en forme de poules et lapins

En 2016, j’avais réalisé des petits paniers avec du papier cartonné coloré. Je m’étais lancée le challenge de ne pas utiliser de scotch, j’avais tout attaché avec un système d’encoches et languettes. Ensuite j’avais mis du papier de soie afin de les garnir de gourmandises.

Si vous êtes plutôt grande réception de famille pour Pâques, je vous conseille également l’article “recevoir du monde chez soi en mode ZD“.

A vous de jouer… laissez parler votre créativité et… bonne chasse aux œufs !

Crédit photo (en tête de l’article) : Photo by freestocks.org on Unsplash  

11 idées pour un calendrier de l’Avent fait maison

Noël approche à grands pas mais il n’est pas encore trop tard pour réaliser son calendrier de l’avent fait maison ! Cette année, à la maison, nous réutiliserons celui que j’avais réalisé l’année dernière afin de me concentrer sur de nouvelles décorations de noël ; cependant j’aime aller flâner sur internet afin de dénicher de jolies créations graphiques qui m’inspirent au quotidien. Cela peut paraître long mais c’est tellement gratifiant de faire les choses soi-même et de voir les yeux des enfants qui brillent en découvrant nos réalisations. J’espère que vous y trouverez de bonnes idées.

L’arbre à Berlingots

par Hélène Mora du blog pourmesjolismomes.com
Calendrier noir et blanc au motifs de noël réalisé à partir de rectangles de papiers à imprimer. Les masking tapes (scotch à motifs) donne la touche colorée. On peut les disposer sur une branche, un mobile, dans une boîte, accrochés dans le sapin…
Une deuxième version réalisée à partir du même tuto sur lemeilleurdudiy.com

Le bocal à activités

Ce calendrier ludique propose 25 activités à faire en famille afin de préparer noël. Chaque jour, on pioche une recette de noël, un bricolage, une idée de décoration, une sortie ou un jeu… de belles idées pour passer ce temps de l’Avent en famille.
De plus, j’y vois un petit clin d’oeil au mode de vie zéro déchet !
Retrouvez le tuto sur www.momes.net

La famille Ours

par Zü www.zu-blog.com/2016
Voici un blog dont j’apprécie particulièrement l’univers graphique. Créations fraîches, lumineuses, graphiques, modernes… j’adore ! Difficile d’en choisir un à vous présenter, ils sont tous magnifiques et poétiques.
Vous trouverez ici zu-blog.com d’autres réalisations sous forme de villages de l’Avent.

Les pochettes surprises

par Nicole Maubert sur ocechoupapers.com
Petites pochettes surprises colorées à imprimer et à monter soi même. Efficace et peu volumineux. On peut y glisser friandises ou petits mots.

La bande de Lutins de noël

sur buttinette.com
Calendrier en volume fabriqué à partir de feutrine, toile de jute, rondelles de bois, boutons, perles… On peut aussi adapter les matières en fonction de ce que l’on a sous la main : tissus, carton…
Le petit plus, il peut-être réutilisable.

Le village de l’Avent

avec Emmanuelle sur avecses10ptitsdoigts
Cette blogueuse propose un calendrier de l’avent épuré au décor nordique avec de petits immeubles scandinaves. Il est constitué d’une grande planche de bois, de boîtes d’allumettes et de papier. Vous pouvez aussi le personnaliser en utilisant des papiers colorés, à motifs, des autocollants…

Les petites pochettes illustrées

par Nelia sur nelia-patatipatata.blogspot.fr
Calendrier poétique aux couleurs pastels, tout en douceur et aux motifs de noël. Il est constitué de 24 pochettes allongées que l’on peut disposer à plat ou mettre debout dans une boîte décorée. Les ouvertures faciles des pochettes permettent de le réutiliser plusieurs années.

A travers les montagnes

DiY sur leplusbelage
Paysage de montagnes où se cachent des petites surprises. Je le verrais plus pour y inscrire des petits mots, messages, activités au dos des montagnes. Rendu hivernal et original.

Les petits animaux des bois

par hammamama.blog
Une bande de petits animaux en carton / papier kraft pour vous faire attendre noël. Munissez-vous de peu de matériel (feutres, peinture blanche, colle, autocollants, carton, papiers colorés..) et faites place à votre imagination.

Le calendrier chaussettes de noël

L’image n’est pas la plus féérique mais elle est assez parlante et donne envie de laisser libre court à son imagination. Chaussettes en tissu, feutrine, papier, kraft, cousues, collées, grandes, petites, uniformes ou de différentes tailles, allongées, joufflues, décorées de boutons / perles / gommettes, colorées ou en noir et blanc… pleins de choix s’offrent à nous !
On peut les suspendre à un fil avec de petites pinces, les accrocher dans le sapin, en faire une guirlande verticale, ou encore les accrocher aux fenêtres.
crédit photo : www.grandiravecnathan.com

Les cupcakes de noël

de sanglota
Un calendrier gourmand et coloré pour attendre noël. 24 boîtes toutes différentes en forme de petits gâteaux. Il y a 3 tailles de cupcakes, ce qui permet d’y mettre des petits cadeaux ou sucreries variées. La cerise numérotée se déchire afin d’ouvrir chaque boîte.

J’espère que vous trouverez votre bonheur dans ces 11 calendriers de l’Avent fait maison et que l’article vous aura donné un avant goût de noël.

Si vous souhaitez préparer un Noël plus green, découvrez aussi les articles suivants : que mettre dans un calendrier de l’Avent fait main ?, emballages cadeaux eco-responsables, cadeaux de Noël éthiques.

Cookies aux 3 graines et flocons d’avoine

Ces derniers temps, je cherche de nouvelles recettes de gâteaux simples et goûteuses. J’ai découvert cette recette de cookies au salon gastronomique pour enfants #Bon : ramène tes parents à Villejuif. J’aime beaucoup cuisiner avec des graines de toutes sortes, donc j’avais hâte de la réaliser chez moi. Une réussite, même les enfants ont bien aimé.

Ingrédients :
– 115 g de beurre pommade
– 120 g de sucre
– 2 g de sel fin
– 1 oeuf
– 125 g de farine
– 8 g de levure chimique
– 30 g de graines de courge
– 80 g de flocons d’avoine
– 30 g de graines de tournesol
– 30 g de graines de sésame
– huile d’olive

Fouettez le beurre pommade jusqu’à ce qu’il blanchisse.
Ajoutez le sucre et mélangez de nouveau.
Ajoutez l’oeuf battu, puis les farines et la levure.
Versez les graines. La pâte doit être compact.
Rajoutez la fleur de sel et l’huile.
Formez des cookies bien plats et enfournez 10 minutes à 180°C.

Si vous aimez varier les recettes de cookies, découvrez ici une version vegan (et la recette de Noémie dont je me suis inspirée). Ici, ce sont les gâteaux préférés des enfants. Je m’amuse à varier les goûts : chocolat noir, chocolat blanc, amandes, noisettes, raisins secs, etc. Les préférés des enfants restent ceux au chocolat noir. Souvent, je divise la pâte en deux et je l’aromatise avec 2 goûts différents pour ravir petits et grands.

Bonne dégustation !