Skip to content

Madame Bocal


Comment choisir ses couches lavables ?

J’ai utilisé des couches lavables pour mes 2 enfants, soit pendant 4 ans. Quand on a voulu se lancer dans cette expérience, certaines personnes de mon entourage ont cherché à m’en dissuader mais nous étions motivés. C’était un choix écologique, financier et mieux pour la santé de notre bébé (d’après nous). Je m’étais renseignée, enceinte, dans la boutique Apinapi (fermée depuis), puis j’y suis retournée pour acheter les couches. J’ai bien fait car ma fille était très menue et tous les modèles ne lui convenaient pas. N’hésitez pas à acheter quelques couches, essayez les et achetez un pack complet si cela convient.
Le premier mois, on a utilisé des couches jetables à cause des nuits courtes et de la fatigue. Quand on a vu les poubelles se remplirent de couches sales, nous étions persuadés de notre choix futur…et nous n’avions pas encore découvert le mode de vie zéro déchet. Par la suite, ma fille ne supportait pas les couches jetables, même bio ; en 1h malgré de la crème et un feuillet de protection, elle avait les fesses rouges et couvertes de boutons que l’on mettaient plusieurs semaines à faire disparaître.

J’ai dû essayer une dizaine de marques de couches lavables (neuves, d’occasion, neuves achetées en brocante…), plusieurs techniques pour réduire les odeurs, trouver des astuces pour transporter les couches sales…donc je commence a être calée sur le sujet. Ca fait un moment que je souhaite écrire cet article pour partager mon expérience.

Comment ça fonctionne ?
Qu’est-ce qu’une couche TE1 ou TE2 ?

Une couche lavable est constituée d’une partie absorbante (en chanvre, bambou..) et d’une partie imperméable. Il y a de nombreux modèles (couche classique, TE1 , TE2…*) aux systèmes d’utilisation et d’entretient variés.
* Couche classique : elle est constituée d’une couche absorbante et d’une sur-culotte imperméable, comme si l’on mettait 2 couches. Cela peut-être pratique pour la nuit.
* TE1 : Tout En 1 partie : la partie absorbante est cousue à la partie imperméable. On lave tout après chaque utilisation.
* TE2 : Tout En 2 parties : partie absorbante d’un côté et partie imperméable de l’autre. On lave la partie absorbante après chaque change, mais la partie imperméable peut servir plusieurs fois avant un lavage.
* TE3 : Tout En 3 parties.
La TE1 ressemble plus à une vraie couche en terme d’utilisation.  Je la conseille pour les crèches, assistantes maternelles…Certains trouvent ça aussi plus hygiénique, car cela peut gêner de remettre la même sur-culotte entre deux changes.
A l’intérieur de la couche, on met toujours un feuillet jetable. Si l’enfant ne fait que pipi, il se lave avec la couche et se réutilise jusqu’à ce qu’il s’abîme mais en général il n’a pas le temps. Sinon on le jette aux toilettes avec les selles dedans.
Il faut faire attention les couches lavables tiennent moins longtemps que les couches jetables. En journée, au bout de 3h, il vaut mieux changer de couche afin de ne pas avoir de fuites, quelque soit le modèle de couche.
Il faut aussi : un rouleau de feuillets, un désodorisant éventuel, une poubelle (ou contenant hermétique) qui recevra les couches à laver, plusieurs sacs imperméables pour mettre les couches sales quand on se déplace. J’aime bien celui de la marque Bummis.
Mes enfants étaient gardés par une assistante maternelle. Tous les matins, je préparais les couches de la journée avec un sac imperméable lavable, notre assistante maternelle nous rendait le sac avec les couches sales à l’intérieur. Je le lavais en même temps que les couches donc on avait 4 pour être tranquille.

Point importants à regarder en choisissant la couche

– Scratchs ou pressions (pour fermer la couche) ?

Je trouve que celles à scratchs sont plus pratiques car plus ajustables. Avec les pressions, je me trouvais souvent entre deux tailles. De plus, en positionnant le scratch vers le haut ou vers le bas, on peut plus ou moins agrandir ou resserrer l’ouverture pour les cuisses ou le ventre. Cela s’adapte plus au gabarit de bébé, plus pratique quand on garde les mêmes couches pour le 2ème enfant.

– Couche évolutive ou multi-tailles ?

Je dirais que ça dépend du gabarit de votre bébé.  De mémoire, on avait acheté deux tailles de couches (taille 1 > 3 – 7kg, taille 2 > 7 – 16 kg). Il me semble que c’étaient des semi-évolutives. Mes 2 enfants ont mis les mêmes couches mais ma fille a gardé la taille 1 beaucoup plus longtemps, alors que mon fils étaient déjà avec la taille 2 à 3 mois. Pour mon garçon, j’ai dû racheter certaines couches car notre premier modèle était en fin de course ; c’est comme ça que j’ai découvert la marque Best Bottom et Pop in, qui sont des couches évolutives et qu’il a gardé jusqu’à la propreté.
Je conseillerai des couches non-évolutives si c’est un petit gabarit, et des couches évolutives si le bébé est plutôt costaud. Pour les couches évolutives, des pressions sur la couche permettent de rétrécir ou agrandir la couche dans sa hauteur. L’avantage de la couche évolutive, c’est que l’on achète un pack de couches qui tiendra jusqu’à la fin ; l’inconvénient c’est que celle-ci s’adaptera moins à la taille de bébé, surtout chez un nourrisson.

– Goussets

Je ne jure que par les couches à double gousset (cf image couche Best Bottom, couche verte et noire à girafes). Avec les autres, je trouve qu’il y a des fuites, car le tissu absorbant touche plus facilement les habits de l’enfant. Avec un double gousset, celui-ci suit parfaitement la cuisse de l’enfant et la partie absorbante est bien à l’intérieur de la couche donc aucun soucis de fuites.

– Sèche linge ou non ?

Certaines couches ou sur-culottes ne passent pas au sèche linge ou s’abîment. Il faut bien se renseigner avant.

– Quelle matière choisir ?

Il y en existe en bambou, coton, chanvre, tencel, fibres de soja
Le coton : capacité d’absorption moyenne,  très résistant dans le temps, sèche rapidement, matière très écologique si issue de l’agriculture biologique.
Le chanvre : tissu anti-bactérien, très absorbant (idéal pour la nuit), met du temps à sécher, fibres naturelles la plus écologique de toute. Résistant dans le temps mais il avait tendance à “cartonner” quand on a pas de sèche linge. Dans ce cas là, il faut frotter la couche sur elle même pour la détendre après lavage.
Le bambou : tissu anti-bactérien, très absorbant (idéal pour la nuit), bonne rapidité d’absorption, reste souple et doux malgré les lavages (je privilégiais cette matière pour cette raison), séchage long.
La microfibre : Matière synthétique, très bonne absorption, tout doux au touché, lavables à 60°C et passe au sèche linge, séchage rapide. De nombreux inserts sont en microfibre. Cette matière a la particularité d’absorber rapidement le liquide et d’avoir un effet “fesses au sec” mais certaines microfibres peuvent être allergisantes. La couche Close de Pop in a un insert en microfibre avec une face (en contact avec la peau de bébé) en fibres de soja.
Le tencel : bonne absorption (mais moins que le chanvre et le bambou), bonne résistance, tissu reste doux malgré les lavages, séchage rapide. La fibre de tencel rejette l’humidité vers l’extérieur et limite la multiplication des bactéries grâce à un taux faible d’humidité à l’intérieur de la couche.
Je me suis inspirée de mon expérience et de l’article suivant pour le paragraphe sur les matières, vous trouverez  les avantages et inconvénients en détail de chaque matière: blog.bebe-au-naturel.com.
Pour la nuit, le bambou et le chanvre sont très absorbants.
N’hésitez pas à mettre un insert de nuit afin de booster la couche et éviter les fuites.

Marques de couches

En 4 ans, j’ai dû essayer une dizaine de marques de couches (neuves, d’occasion, neuves achetées en brocante…). Je recommande les couches avec un double gousset qui faisait office de barrière anti-fuites. Voici une petite sélection…

– Best Bottom TE2 taille unique : Il y a une sur-culotte imperméable et un insert qui se clipse au milieu. Si on a un bébé qui fait de gros pipi la nuit par exemple, on peut rajouter un booster. Ce que j’ai aimé : facile d’utilisation, avec doubles goussets au niveau des cuisses afin d’éviter les fuites, beaux modèles colorés, scratchs au niveau du ventre, pas trop épaisse sur les fesses de bébé.

couche lavable best bottom te2 à goussetscrédit photo : Locacouche

– Pop in TE1 taille unique : facile d’utilisation épouse bien les formes de bébé, avec double gousset au niveau des cuisses. Elle peut s’utiliser comme une TE2, la culotte de protection peut être remise au change suivant.
Culotte en tissu polyester laminé au polyuréthane afin de le rendre imperméable et respirant. L’insert est en éponge microfibre avec une face en fibres de soja (côté très doux en contact avec la peau de bébé).

couche lavable pop in te1crédit photo : Ecomome, Apinapi

-Easyfit de Totsbots TE1 taille unique : facile à mettre, joli colori, ne fait pas de trop grosses fesses à bébé, sèche rapidement mais je ne les recommande pas. Elles fuyaient tout le temps malgré tous les insert pour booster la couche (augmenter sa capacité d’absorption). La nouvelle adaptation semble être la TE1 Easyfit Binky.
Ils semblent avoir sorti des TE2 Peenut Totsbots sur le même principe que Best Bottom, mais avec de simple gousset. A voir…car il y aune belle marge entre l’insert et le bord de la partie imperméable. Totsbots est une bonne marque.
-Bamboosle Totsbots, couche classique : s’utilise avec une sur-culotte. Couche parfaite pour la nuit, très absorbante pour une nuit complète.
-BumGenius 4 TE1 : simple d’utilisation mais je trouvais qu’il y avait trop de fuites. Il y a un simple gousset. La partie imperméable apparente peut toucher les bodys et mouiller les vêtements. Je l’avais acheté en dépannage en brocante. Elles m’ont quand même servi, parfois je m’étais une sur-culotte par dessus.
– Sur-culotte Bummis double gousset : sur-culotte efficace
Sur-culotte Blueberry : la mieux, découverte après, s’adapte parfaitement à la morphologie de l’enfant. Jolis dessins.
-Hamac : La couche est composée d’une culotte imperméable, d’une nacelle amovible. L’on y rajoute un insert jetable ou lavable. La culotte peut servir pour plusieurs changes d’affilé. Elle est souvent plébiscitée mais je ne l’ai jamais essayé.
Mes deux marques préférées : Best Bottom et Pop in.
Autres bonnes marques recommandées par internautes : TE1 Bamboulik Blueberry, Bumgenius organic TE1, Piwapee simplimulti TE2, Hamac

Les modèles de couches évoluent assez vite, en à peine 2 ans je découvre pleins de nouveaux modèles ou évolution. En revanche, certains n’ont presque pas changé mais ce sont des modèles qui ont fait leurs preuves.

Nombre de couches

Si on veut faire une lessive tous les 2 jours, il faut compter une vingtaine de couches lavables (16 de jour et 4 de nuit). Nous, on tournait plutôt avec une lessive tous les 3 jours donc on avait une trentaine de couches. Ca dépend aussi si vous avez un sèche linge ou non.

Le fait que l’on achète un pack d’un coup peut faire peur côté budget. Je dirais qu’il faut compter environs 500/600 € pour des couches lavables, contre 1500 € pour des couches jetables jusqu’à la propreté, sachant que l’on réutilise souvent les couches pour un deuxième enfant. Le budget dépend aussi des couches choisies (modèle, nombre, achetées d’occasion ou non..). On dit souvent qu’un enfant portant des couches lavables est propre plus tôt car il n’y a pas l’effet “fesses au sec”.

Comment stocker les couches sales

– Poubelle à cet effet, bien hermétique. A l’intérieur, on accrochait sur le côté un coton avec quelques gouttes d’huiles essentielles pour désinfecter.
– Sac à couches (imperméable) à fermeture éclair pour le transport. On peut aussi l’utiliser aussi chez soi à la place d’un contenant rigide.

Entretien des couches lavables

Pour le lavage, certains font un prélavage, ouvrent leur machine en court, mettent le reste du linge et continuent le lavage. Notre machine à laver ne permet pas ça. Je mettais un programme normal avec les habits des enfants, cela n’a jamais senti le pipi. On mettait souvent un produit désodorisant écologique. De temps en temps, il faut faire un lavage en machine à 60 °C sans lessive afin de décrasser les couches. Il y a aussi des produits pour les faire dégorger des résidus éventuels.

Pour la lessive, il en faut une sans glycérine, sinon cela encrasse les couches et celles-ci absorbent moins. Les couches lavables sentent un peu plus fort que celles jetables au moment où celles-ci sont remplies d’urine. Une amie me disait que cela sentait l’avoine. On peut mettre quelques gouttes d’huiles essentielles dans la lessive (tea tree, citron, lavande, menthe poivrée) ou un désodorisant exprès. J’avais le “été en Provence” d’Ecodoo. C’est sûr que la lessive classique (odeur très forte) couvrirait plus les odeurs. Ne pas mettre d’adoucissant, du coup certaines matières peuvent cartonner un peu.

Voici les lessives qui n’encrasseraient pas les couches sur le long terme : Apta écologique en poudre, L’Arbre vert, Biocoop liquide, Ecodoo, Ecocert Stanhome, Ecover Intermarché, Leclerc Eco+, Leclerc marque repère liquide, Leclerc Uni Vert liquide, Lidl, Potion (spéciale couches lavables), Rainett à l’aloe vera, Super U écoloique, Ulrich, X-tra en poudre, X-tra total en poudre, Lessive écologique Auchan.

Quelques conseils pour tenir la distance :

– Le premier mois, n’hésitez pas à utiliser des couches jetables si vous êtes trop épuisés, surtout la nuit.
– En vacances, n’hésitez pas à acheter des couches jetables bio, surtout pour un week-end.
– Si une couche déborde c’est qu’elle peut être encrassée ou que bébé fait de trop gros pipi pour la capacité d’absorption de la couche. Il suffit de rajouter un insert, ou deux et cela résout le problème. On peut avoir le soucis surtout la nuit.

Les plus et les moins

Les plus :
économique, écologique, non toxique pour la peau de bébé, hypoallergénique. C’est agréable de faire des emplettes pour acheter les couches, les modèles sont vraiment beaux !

Les moins :
– Moins pratique quand on part en vacances ou en week-end. Ca prend tout de suite de la place dans la valise, et il faut faire une machine (quand on part une semaine) ou stocker les couches sales (quand on part un week-end). Comme vous aurez compris précédemment dans l’article…pour les week-end je conseille d’acheter exceptionnellement des couches jetables bio.
– Plus volumineux sur les fesses de bébé. Il faut adapté les pantalons et prendre souvent une taille de plus pour les bodys. Si le body comprime la couche, il y a plus de risque de fuites.
– Ca demande un peu de temps, d’organisation et de la place. Dans notre appart, on a eu longtemps les couches à sécher au milieu du salon ou de la chambre de bébé… Si vous avez un sèche linge, vous n’aurez pas ce soucis.
– Les odeurs peuvent gêner et le fait de devoir mettre un peu les mains “dedans” pour nettoyer éventuellement ce qui a débordé hors du feuillet (que l’on jette dans les toilettes). Désolée pour le côté pas très glamour.

Malgré tous ces points négatifs, on fait avec quand on est convaincus de la démarche !
Et vous, avez-vous déjà essayé ? Si oui, quels modèles conseillez-vous ?

7 recettes de goûter rapides à faire et appréciées

Depuis un an, je réalise les goûter des enfants ou je les achète en vrac. Ils n’aiment pas trop les gâteaux achetés en vrac, donc, au fur et à mesure, j’ai rassemblé des recettes simples, rapides et goûteuses. Plus c’est simple, plus ils apprécient.
Je tire mes recettes des deux livres suivants : Desserts et Pâtisseries maison de Florence Edelmann Edition Marabout.  En général, je les réalise sans gluten, mais vous pouvez mettre de la farine de blé.

Langues-de-chat

Ingrédients : 100g de farine de riz complet et 50g de farine de millet, 125g de beurre doux, 110g de sucre roux, 3 blancs d’oeufs, 1 pincée de sel

1- Travaillez le beurre jusqu’à ce qu’il devienne pommade. Ajoutez le sucre roux, le sel, puis les blancs d’oeufs un à un. Incorporez la farine sans trop travailler la pâte.
2- A l’aide d’une poche à douille, façonnez des bâtonnets de 3 cm de large et 7 cm de long sur la plaque de cuisson. Je mets deux boudins, la pâte s’étale.
3- Mettez au four à 180°C pendant 8 minutes. Les biscuits sont cuits lorsqu’ils prennent une teinte brune sur les contours. Le milieu reste blanc.langues_de_chat

 

Sablés

Ingrédients : 250g de farine (150g de farine de riz, 50g de farine de millet, 50g de farine de sarrasin). Variez les farines en fonction du goût que vous souhaitez, on peut rajouter plus de sarrasin par exemple.
115g de sucre roux, 1 pincée de sel, 125g de beurre, 1 oeuf

1- Dans un saladier, mélangez les farines, le sucre et le sel. Ajoutez le beurre mou coupé en morceaux et travaillez du bout des doigts.
2- Incorporez l’oeuf et mélangez pour obtenir une pâte en boule. Certains la mette au réfrigérateur 1h, moi je la travaille de suite.
3- Allumez le four à 160°C.
Abaissez la pâte, puis découpez-là à l’aide d’emportes pièces. Déposez les biscuits sur la plaque du four. Faites cuire pendant 15 minutes.sables_2

 

Biscuits à la cuillère

Ingrédients : 95g de farine (je mets de la farine de riz), 5 oeufs, 150g de sucre roux

1-Travaillez les jaunes d’oeufs avec 60g de sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Montez les blancs en neige en incorporant les 90g de sucre restant à mi-parcours.
Versez le mélange à base de jaunes d’oeufs sur les blancs, mélangez délicatement. Incorporez la farine en une seule fois sans trop travailler la pâte, le plus délicatement possible.
2-Allumer le four à 150°C.
A l’aide d’une poche à douille, dressez les biscuits sur la plaque de cuisson. Faire cuire pendant 18 minutes.

 

Madeleines

Ingrédients : 2 oeufs, 130g de sucre roux, 1 pincée de sel, 150g de farine (100g de farine de riz et 50g de farine de millet ou maïs), 1 c. à café de levure chimique (ou bicarbonate alimentaire), 125g de beurre

On peut parfumer les madeleines avec 1 zeste de citron (à incorporer au sucre en poudre avant les oeufs), ou 2 cuillères à soupe de cacao en poudre (à tamiser avec la farine), ou 1 cuillerée à soupe d’eau de rose (à ajouter au mélange avant la farine), ou 30g de miel (à ajouter au mélange avant la farine).

1- Fouettez les oeufs avec le sucre et le sel jusqu’à ce que ce mélange blanchisse. Incorporez progressivement la farine avec la levure et le beurre pommade.
2- Si vous avez le temps laissez reposer la pâte une nuit au réfrigérateur avant cuisson. Vous obtiendrez un renflement plus important des madeleines.
3- Allumer le four à 170°C.
Beurrez les alvéoles d’un moule à madeleines. Remplissez-les de pâte et faites cuire pendant 12 à 15 minutes.
madelaines

 

Financiers

Ingrédients : 40g de farine, 40g d’amandes en poudre, 100g de sucre roux, 4 blancs d’oeufs, 1 pincée de sel, 60g de beurre noisette

1- Dans un récipient, mélangez la farine, les amandes et le sucre.
2- Fouettez les blancs d’oeufs avec le sel jusqu’à ce qu’ils moussent légèrement. A l’aide d’un fouet, incorporez les blancs d’oeufs au mélange précédent, puis ajoutez le beurre noisette. Laissez reposer environ 20 minutes.
3- Allumez votre four à 200°C. Beurrez les alvéoles d’un moule à financier, remplissez les de pâte et faites cuire au four pendant 15 à 20 minutes.

 

Palets de dames

Ingrédients : 60g de raisins de Corinthe, 150g de farine (100g farine de riz et 50g de farine de millet), 125g de beurre mou, 110g de sucre roux, 1 pincée de sel, 1 cuillière à café d’extrait de vanille (facultatif), 2 oeufs

1- Travaillez le beurre jusqu’à l’obtention d’une pommade. Ajoutez le sucre, le sel et l’extrait de vanille. Incorporez les oeufs un à un, puis la farine sans trop travailler la pâte. Ajoutez les raisins.
2- Allumez le four à 160°C. A l’aide d’une poche à douille, dressez sur la plaque des petits tas de pâte de la taille d’une noix. Avec cette quantité de pâte vous dressez une douzaine de palets par plaque de cuisson, soit quatre fournées.
3- Faites cuire pendant 10 minutes au four. Les palets sont cuits lorsque le bord prend une teinte brune. Le milieu doit rester blanc.

(Mes enfants n’aiment pas cette recette, mais ma maman nous en faisait quand j’étais petite et j’aime toujours autant ça.)

 

Cookies

Ingrédients : 125g de beurre doux mou, 160g de sucre roux, 1 cuillère à soupe de vanille (facultatif), 1 oeuf légèrement battu, 2 cuillères à soupe de lait de riz, 215g de farine (150g farine de riz, 50g farine de millet, 50g farine de maïs), 1 c à café de levure chimique, 250g de pépites de chocolat noir.

1- Dans un grand saladier, travaillez le beurre et sucre au batteur électrique. Ajoutez l’extrait de vanille, puis l’oeuf en deux fois, sans cesser de battre. Versez le lait et remuez bien. Ajoutez la farine, amalgamez le tout avec une cuillère en bois. Rajoutez les pépites de chocolat.
2- Déposez des cuillères à soupe rases de cet appareil sur la plaque de cuisson en les espaçant. Aplatissez légèrement chaque cookie avec une fourchette farinée. Faire dorer 15 minutes. Laissez refroidir sur une grille.

 

Et vous, quelles sont les recettes appréciées par votre entourage ?

Noël respectueux de l’environnement côté enfants

J’essaie d’acheter autant que possible des Jouets en bois mais ce n’est pas toujours évident. Chez nous les playmobils ont une place de choix ! Il faut dire qu’ils sont assez attractifs avec tous leurs univers pleins de détails afin inventer milles histoires.
Le point positif c’est que ces jouets sont indémodables et ne s’abîment pas beaucoup, on en trouve pleins d’occasion, après c’est sûr que ça reste du plastique.

cadeau_enfant_cuisine

Pour les jouets achetés voici quelques astuces:

– Privilégiez les matières naturelles : jouets en bois (jouets d’éveil, zoo, train, dinette…), déguisement, dînette en inox / tissu / feutrine, jeux de société en carton ou bois..
cadeau_noel_jeu_societe– Achetez dès que possible d’occasion. Voici quelques jouets que l’on trouve facilement et en très bon état : playmobil, playmobil 1 2 3, Lego, legofriends, duplo, trotinette, vélo… On peut trouver aussi des jouets, déguisements, livres neufs et encore sous cellophane.
Ou chercher ? : brocante, le bon coin, association rejoué (Paris), petites boutiques d’occasion.
– Livres Paper Toys de Mango Jeunesse : livres prédécoupés pour réaliser des personnages sans colle ni ciseaux
cadeau_noelenfant_livre
– Coffret Montessori pour apprendre à lire : coffret de lecture Montessori, coffret Mes lettres Montessori, Livre Mon imagier Montessori, Coffret mon alphabet mobile Montessori, les lettres rugueuses….
(on peut aussi les fabriquer, voir ci-dessous).

– Box pour enfants
Box créatives : Macocobox, Pandacraft, Chouette box, L’atelier imaginaire. Il y en a de très sympas mais je trouve dommage qu’ils remettent à chaque fois ciseaux, colle, peinture…C’est sûr que les gens qui s’abonnent souhaitent avoir tout clef en mains.
Le Coffre à jouer : box mensuelle de Jeu de société avec un jeu de société, une boisson et un produit artisanaux issus d’un petit producteur français, un magazine et des surprises.
Cap in Box : tous les 3 mois, vous recevez une nouvelle cape avec son plastron et sa housse de rangement.

Voici quelques sites/boutiques pour acheter des jouets éco-responsables :
– Bioviva : Jeux naturellement drôles et drôlement naturels. http://www.bioviva.com/
– Les jouets libres : Une fabrication locale et responsable. Jouets ludiques, esthétiques et étiques. http://www.lesjouetslibres.fr/
(article qui explique la démarche : http://www.weezlife.com/rencontre-les-jouets-libres-des-jouets-penses-differemment-pour-permettre-a-nos-enfants-de-penser-autrement/)
– Coccinelle boutique : sélection de jouets éducatifs en bois. http://www.coccinelle-boutique.com/
– Greenweez : www.greenweez.com

 

Voici quelques idées de cadeaux faits maison :

– Ombres chinoises (chez nous on s’en sert comme marionnettes pour raconter des histoires le soir).
On peut les réaliser de plusieurs façons. Si vous savez dessiner, prenez un papier coloré un peu épais, dessinez-les personnages et découpez-les au cuter (plus précis). Ensuite fixez un bâton : pic de brochette, bâton de barbapapa, bâton fin récupéré au pieds d’un arbre…Pour finir, si vous avez des chutes de film plastiques collant pour les livres d’école, on peut les plastifier.
Vous pouvez aussi imprimer des formes, les découper et vous en servir comme pochoir. Prenez une feuille épaisse, matière de récup (tetra pack, carton), dessinez la forme dessus, ensuite même procédé que ci-dessus.
Idées de personnages : chevalier, princesse, roi, dragon, fée, sirène, sorcière, pirate, château, animaux, cirque…marionnettes

 

– Coffrets pour apprendre à lire
1- Le premier coffret se compose de lettres rugueuses à toucher et d’images (Arbre, Balais, Bateau, Cadeau, Chat..) pour associer les lettres (plutôt des sons) à des mots.
Matériel : cuter, ciseaux, colle, carton, canson de couleurs, papier de verre (pour les lettres). Pour aller plus vite, j’ai utilisé des lettres à paillettes autocollantes que j’avais dans mes placards.
Pour les images on peut les imprimer, les dessiner ou les découper dans des magazines.
Pour l’utiliser, l’enfant découvre les lettres/sons de façon visuelle et tactile, il peut ensuite l’associer à un mot/image.

2- Le deuxième coffret comporte 26 cases dans lesquelles on met chaque lettre en plusieurs exemplaires. L’enfant peut manipuler les lettres et créer de petits mots.
Je suis en train de les découper au cutter dans du canson. Une couleur pour les voyelles et une autre pour les consonnes.
coffret_lettres

 

– Réalisez une maison de poupée ou un château fort simple en carton ou planchette de bois fine.

– Habits de poupée en couture ou tricot
cadeau_noel_habit_poupee

 

– Dînette en crochet
cadeau_noel_dinette
– Coffret d’activités manuelles
Belle boîte avec ciseaux, colle, autocollants, feuilles de couleurs, perles, pompons, feutrine, formes en mousse…Regardez ce que vous avez dans les placards et composez.

– Jeu de société
On peut en fabriquer soi-même en s’inspirant de jeux existants : mémory, qui-est-ce ? (avec des photos des personnes de la famille), jeu de 7 familles,  jeu devine tête…
Jeu devine tête : boîte avec une série de carte et rubans ou petit socle. Chaque joueur pioche une carte, la met sur son front. En posant de multiples questions, on doit deviner ce que l’on est comme animal, ou autre (personnage Disney, Super héro, personnages de contes de fées…)

– Cadeau expérience : pièce de théâtre, cirque, parc Disneyland, ferme, zoo, accro branches, air de jeux en intérieur…
Pour les parisiens : expo à la Villette, jardin d’acclimatation, fun parc playmobil…

– Bon cadeau : activité manuelle, lire des histoires pendant des heures, faire un gâteau, repas de crêpes, préparer leur repas préféré, invitation d’un copain à la maison…

Et vous qu’offrez-vous à vos enfants, neveux et nièces ?

Vêtements pour barbie à partir de tissus de récup

La période des fêtes arrive et j’aime me donner des challenges, surtout quand ça fait appel à la créativité. J’ai décidé de fabriquer certains cadeaux moi-même, enfin comme chaque année, mais là j’ai mis la barre un peu plus haute (surtout pour mon fils…pas sûr que j’y arrive).

Je mets régulièrement des matières de côté pour de futurs bricolages. Il y a plus d’un an, j’avais mis une chaussette orpheline dans ma boîte à trésors pensant que ça pourrait faire une jupe de Barbie. La semaine dernière, je suis tombée sur la vidéo de 5 Minute Crafts pour fabriquer des habits de barbie facilement et ça m’a donné envie de m’y mettre.
J’ai sorti ma boîte à trésors avec rubans, petites chaussettes orphelines, perles, collants troués, feutre…et c’est parti ! Je suis restée sur des modèles très simples car je ne suis pas une grande couturière.

1ère tenue à partir d’un collant troué
J’y ai glissé la Barbie afin modéliser la robe sur la figurine avec des épingles. J’ai fait une couture à la main sur toute la longueur, puis coupé le surplus de collant. J’ai cousu un ruban sous la poitrine pour habiller un peu la robe et rajouté un ruban au niveau du cou.barbie-4

Voici l’envers de la robe.robe-noire-retournee

Et la robe terminée.barbie-2

 

2ème tenue à partir d’un chaussette de bébé
J’ai coupé la chaussette en deux au dessus du talon et gardé la partie du haut. J’ai replié le côté coupé sur lui-même, de 0,5 cm, afin de coudre une coulisse pour y glisser l’élastique de la ceinture. J’ai utilisé un morceau de la ceinture de mon ancien collant. Pour finir, j’ai rajouté un petit noeud sur le devant de la jupe.

barbie-1

 

3ème tenue à partir d’un sac
Je suis partie d’un sac en suédine, un peu épaisse. La fermeture du sac commençait à 5 cm du haut, un peu comme un sac bourse.
En partant du haut du sac, j’ai coupé à 1 cm sous le cordon de fermeture, j’ai retourné la jupe et ajouté une perle au bout de chaque cordon. Le haut de l’ancien pochon correspond au bas de la nouvelle jupe. Vous pouvez aussi utiliser un pochon usagé et en faire une longue jupe.
jupe-noirejupe-noire-haut

Voici le dos des différentes tenues
tout-dos

J’essayerai de rajouter quelques modes d’emploi en dessin, ce sera peut-être plus clair.

Et vous, avez-vous déjà réalisé des habits de poupées ou d’autres créations à partir de vieux vêtements ?

Préparer un anniversaire zéro déchet

Il y a quelques semaines ma fille a fêté son anniversaire avec ses copines et la famille. Je voulais bien sûr respecter notre mode de vie pendant les 2 fêtes. Voici comment j’ai procédé.

Anniversaire avec les copines :


anniv
On peut difficilement limiter les emballages cadeaux mais on peut maîtriser le reste. La majorité des parents m’avaient demandé ce que ma puce souhaitait, du coup elle n’a reçu que des cadeaux dans ses goûts, et certains venaient compléter son gros cadeau d’anniversaire de notre part.
Voici les petites astuces mises en place pour un goûter d’anniversaire ZD :
-Gâteau fait maison + bonbons achetés chez Day by Day + jus de fruits bio (emballage recyclable).
-Bougies Princesses Disney récupérées de l’année dernière. Je les conserves dans une boîte à bougies, j’en ai de toutes les couleurs des années précédentes.
-Pour les verres, assiettes, couverts et serviettes, j’ai pris dans nos placards. Comme ce n’était pas estampillé princesses ou autre. J’ai ressorti les petites figurines en papier que j’avais fabriqué l’année dernière pour la fête en famille. Elles ont fait sensation ! “Oh c’est trop beau”, “Moi je préfère celle-ci”…
anniv_1anniv_2

-Aux anniversaires des copains, les enfants reviennent avec un petit sac rempli de bonbons et babioles. Ils adorent mais moi je suis moins fan. J’ai expliqué ma démarche aux parents qui étaient plutôt d’accord avec moi.
J’ai dû me creuser la tête : dans quels contenants mettre les bonbons à emporter ? Quels petits jouets offrir ? Il faut bien animer un peu les 2 heures avec quelques jeux… J’ai réutilisé des petites pochettes papiers et emballages rigolos que j’avais gardé, j’en ai fabriqué. Chaque enfant avait un beau petit cadeau acheté en brocante (voitures et playmobil pour les garçons, bracelets/colliers/bagues pour les filles), une planche d’autocollants et quelques bonbons.
jeu_anniv

Anniversaire avec la famille
(plus simple à organiser) :


anniv_famille
-Gâteaux fait maison, bonbons achetés en vrac, jus de fruits dans des bouteilles en verre ou tetra pack. Je voulais faire des jus de fruits maison mais je n’ai pas eu le temps.
-Bougies récupérées chaque année.
-On a toujours utilisé notre vaisselle pour ce genre d’invitations.
Pour que les invités reconnaissent leurs verres, on a des petits personnages rigolos en silicone qui se collent sur les verres. Ils se lavent et se réutilisent.
-Majorité des cadeaux achetés en seconde main sur internet ou en brocante.
-Emballages de récup, utilisation minimum de scotch.
Avec les enfants c’est difficile de garder les papiers des cadeaux déballés intactes, pourtant, en rangeant, j’ai eu la surprise d’avoir une pile bien pliée dans un coin. Ils  serviront à noël ou pour les découpages de ma fille.

Et vous comment organisez-vous l’anniversaire de vos ptit’s lous ? Quelle est votre alternative au sac de bonbons/babioles ? Aimez-vous quand votre enfant rentre avec ça des fêtes (ça m’intéresse)?

Parlons zéro déchet et minimalisme à nos enfants

“Pourquoi on ne peut jamais rien acheter avec toi ?”
Pas toujours facile d’expliquer ma démarche à ma fille de 5 ans. Elle est encore dans la période des “pourquoi ?” et veut tout comprendre. Mon fils, lui, ne s’en rend pas compte.

Pour ce qui est de ne pas jeter des choses par terre c’est facile mais pour le reste ce n’est pas gagné. En général, les objets réutilisables ont été bien accueilli. Ma fille a très bien adopté sa gourde mais quand elle tombe sur une petite bouteille plastique dans le sac de sa tata, c’est la fête !

Au supermarché, pour les rares fois où je vais avec elle, elle a le droit de choisir un dessert qui lui plaît. Au magasin bio, elle aime remplir mes pochons avec moi comme un jeu mais cela reste des produits de base qui font pâle figure devant les produits marketing. Au supermarché difficile de comprendre qu’elle ne peut pas avoir un paquet de gâteaux qu’elle a déjà mangé au centre de loisirs et qu’elle adore, faut avouer que les gâteaux en vrac ne sont pas toujours très bons…

Pour qu’elle comprenne mieux ma nouvelle façon de faire les courses, je l’ai emmené au magasin Day by Day. Elle a aimé pouvoir y choisir des bonbons et s’en rappelle très bien, du coup je mets en avant les produits qu’elle aime et que je lui achèterai en vrac. Quand elle va faire les courses avec son papa, je trouve parfois un paquet de gâteau tranquillement installé dans le placard…donc ça rééquilibre avec le côté plus drastique de sa maman.

Ce qui est encore compliqué c’est de limiter les activités manuelles (colle, scotch, autocollants, feuilles de papier…), de ne pas laisser couler l’eau, de ne pas prendre les prospectus de certains salons/boutiques, les sacs de babioles des anniversaires…elle aime collectionner des petits trésors.

Pour les jouets, on y arrive petit à petit. On a réussi à restreindre la liste d’anniversaire à un gros cadeau (maison playmobil) et les copines d’école ont offert des pièces à installer dedans, enfin attendons de voir pour noël…la liste commence déjà. C’est encore compliqué pour mes enfants de se raisonner pour enlever les jouets auxquels ils ne jouent plus. Ca commence doucement à venir pour ma fille.

Et vous ? Vos enfants acceptent-ils facilement votre démarche ? Comment faites vous pour leur expliquer au quotidien que l’on fonctionne différemment de leurs copains ?

Thoiry engagé éco-citoyen

À noël, nous avons reçu 4 entrées pour visiter le zoo de Thoiry, et le week-end dernier nous avons décidé d’en profiter. Nous voilà donc partis pour un bon moment en famille !
A l’entrée du parc, quelle belle surprise pour moi que de voir un grand panneau “Thoiry engagé éco-citoyen”. En voyant ça mon mari a fait mine de filer avec le sac à dos, mon portable dans la poche avant. Il savait très bien qu’une quête des “gestes natures” commençait.
Je n’ai pas vu grand monde lire les panneaux mais c’est agréable de voir que les choses avancent et que l’on peut trouver de bonnes idées partout. Cela m’a permis d’expliquer certains gestes à ma fille.

On a passé une journée paisible au milieu de la nature et des animaux. C’est plaisant de se promener dans un lieu où ces derniers ont de grands espaces pour vivre. Le zoo a d’ailleurs de très Belles espèces !
Pour les gestes mis en place à Thoiry, je vous laisse découvrir les panneaux ci-dessous.

Thoiry__4

Thoiry_1

Thoiry_16

Thoiry_8

Thoiry_9

Thoiry_3

 

Et pour finir voici quelques idées à appliquer chez vous.

Thoiry_chez_toi_1

Thoiry_chez_toi_3

Thoiry_chez_toi_4

Aujourd’hui c’est activité jardinage !

J’ai une petite puce férue d’activités manuelles et constamment en demande. Depuis que l’on fait attention à nos déchets, j’ai du mal à la voir découper 15 feuilles à la minute en les bourrant de scotch, colle et autocollants…certes elle s’occupe très bien toute seule. Du coup je me creuse la tête pour lui concocter des activités qui tendent vers le zéro déchet.

Commençons par une activité très simple, ludique et utile : plantation d’herbes aromatiques. Rien de plus simple à faire avec vos enfants, ils seront ravis de jouer au jardinier. Pour avoir essayer plusieurs sortes l’année dernière le basilic a été le plus facile à faire pousser.

Voici la marche à suivre : prendre un pot, le remplir de terre, y déposer les graines et recouvrir d’une fine couche de terre. Arrosez placez à la lumière et le tour est joué ! Les premières pousses apparaissent rapidement, au bout de quelques jours, ensuite il faut s’armer de patience. Le basilic ci-dessous a été semé fin juin.

Basilic_pot

 

Bracelet compostable

Voici une activité qui fera sensation auprès de vos enfants. Il faut s’armer de patience et d’agilité et c’est parti !

Cueillir une trentaine de marguerites (pissenlis, fleurs des champs…) et suivre les schémas ci-dessous

dessin_process_ok

Répétez l’opération en serrant bien les fleurs entre elles.

dessin_process_ok_2

Une fois que l’on a la longueur souhaitée, fermez le bout avec un brin d’herbe (cf photo) et rentrer quelques tiges dans le début du bracelet pour bien lier les deux bouts entre eux. Pour une couronne c’est pratique mais sur le poignet de l’enfant, c’est plus difficile, du coup on peut accrocher à plusieurs endroits les 2 extrémités avec des brins d’herbes.

D’habitude je le fais avec des pissenlis, c’est beaucoup plus facile !