Skip to content

Madame Bocal


Mon kit de courses

pochons

Pochons pour le vrac
J’ai deux tailles (petit et moyen). Ils sont légers, à motifs avec un cordon pour fermer. Je les avais acheté au magasin éphémère Biocop 21 à l’occasion de la COP 21.
J’utilise aussi certaines poches en tissu de recup, celles qu’il y a dans les box my little Paris ou Emma & Chloé par exemple. On peut trouver de nombreux modèles sur internet.
Pour mes farines, j’utilise des pochons plus épais ou imperméables.

Sacs vrac fruits et légumes
J’ai acheté quelques filets à linge mais la plupart de mes grands sacs en tissu ont été récupéré à droite et à gauche (sac vendu avec les chaussures, cadeaux commerciaux acceptés avant…)

bocaux_kit_vrac

Bocaux
Je garde les pots en verre de mes achats, très pratique pour conserver un reste de repas, acheter des olives, charcuterie, petite part de viande…ou encore pour ranger de petites quantités d’aliments dans les placards (amandes, noisettes, raisins secs…).
J’ai également des bocaux Le Parfait de plusieurs tailles différentes. Je prends ceux au couvercle qui se visse, plus facile à manipuler au quotidien je trouve. Ma dernière acquisition : de grands bocaux a terrine Le Parfait de 2L.

tup

Tupperwares en verre
Après avoir essayé plusieurs marques, mes préférés sont ceux de la marque Pyrex. Ils sont assez chers mais il y a souvent des opérations dans les supermarchés en collectant des vignettes (environs 60% d’économie).
Ils sont de bonnes tailles pour le frigo, facilement empilables, hermétiques pour le transport, vont au four. Et surtout ils se ferment et s’ouvrent facilement, ce qui est moins le cas de ceux à ailettes, je trouve.

Divers
Voici ce que je garde afin de les réutiliser : bouteilles en verre de jus de fruits, bouteilles d’huile d’olive & vinaigre, anciennes bouteilles de shampoing/gel douche, pulvérisateurs vides…Tous les contenants qui peuvent être remplis de nouveau avec des produits achetés en vrac.
Je privilégie au maximum les contenants en verre. Je n’ai pas encore trouvé de distributeur de savon ou pulvérisateur en matériaux durables. J’ai déjà vu des DiY pour rajouter une pompe de savon à un bocal Le Parfait. J’essayerai peut-être un jour…

courses

Comment je fais mes courses ?
Je vais au marché une fois par semaine avec mon kit (grands pochons en tissu, bocaux et tupperwares en verre). J’y achète les fruits, légumes, viande, poisson, olives, citrons confits, charcuterie, fromage.
Pour le reste j’alterne entre les magasins bio et les deux épiceries en vrac Day by Day de Paris. Plusieurs de mes magasins favoris sont dans Paris, donc je prévois mes pochons, plus légers que des bocaux quand on est à pieds. Pour les épiceries Day by Day, j’amène aussi mes bouteilles en verre pour acheter les liquides. C’est assez lourd mais on s’y fait, le temps que tout ça se démocratise et que d’autres boutiques ouvrent près de chez moi.

Au marcher, mon maraîcher pèse les légumes et fruits avec le sac sans le tarer. Il pèse les gros légumes seuls (brocolis, choux-fleurs, bananes…), ensuite, je les mets ensemble dans un grand sac.

Chez Day by Day et certains magasins bio (biocop, la vie claire) il enlève la tare du pochon si on le demande. Certains magasins ne font pas la tare…tant pis, je fais juste attention à ne pas y acheter des oléagineux, assez chers.

Un conseil, commencez par les fruits et légumes au marché, c’est le plus facile.

Osez le zéro déchet !

En discutant du zéro déchet avec mes proches, on me dit souvent “je n’oserai pas”.
J’ai cette même appréhension à chaque fois que j’amène mes sacs à un nouveau commerçant, mon verre réutilisable à la fête des voisins ou mes bocaux en verre avec biscuits apéritifs à un apéro organisé entre connaissances…et je suis souvent étonnée de l’accueil que l’on me réserve.
Voici quelques anecdotes qui en témoignent :
“C’est génial ces pots, si tout le monde pouvait faire comme vous ! Il faudra bien que les gens s’y mettent.” (Ma bouchère la première fois qu’elle m’a servit)
“Voici la cliente qui nous simplifie la vie”. (Un de mes maraîchers) Et moi qui pensait gêner…
“C’est pratique ces pots en verre. Il faudrait que j’en trouve.” (Gâteaux d’apéritifs amené à un apéro organiser à mon club de sport)
“Où est ce que vous achetez vos sacs en tissu ? C’est une bonne idée.” (Une dame au marcher)
“C’est bien ce que vous faites (…) Oh il y a de plus en plus de gens qui s’y mettent.” (Magasin bio). J’étais persuadé que je l’ennuyais avec mes tares de sacs de différentes tailles…
“Ah voilà une maman organisée” (verres réutilisables amener à la kermesse de l’école)

Apres je ne vous cache pas que de temps en temps certains commerçants ne comprennent pas la démarche et le font à contre cœur. Un sourire, une phrase de politesse et je n’y reviens plus.

Je m’aperçois au quotidien, qu’en montrant simplement l’exemple l’idée fait son chemin petit à petit !

Limiter ses déchets en vacances

Quand tout est optimisé au quotidien pour réduire ses déchets, difficile d’obtenir la même efficacité en vacances. Je pars du principe de faire de mon mieux et qu’un petit peu est toujours mieux que rien. Voici donc quelques astuces…à adapter en fonction du mode de vacances.

A mettre dans ses valises
-Si on le peut, partir avec un kit de courses réduit. Le nôtre était : 2 pots en verre (type confiture), 5 tupperwares en verre (3 petits, 1 moyen, 1 grand), une dizaine de pochons.
Pensez aux pochons à vrac/sac en tissu qui se glissent facilement dans une valise, un sac à dos…
-un bac vide pour ramener les aliments à mettre au compost chez soi.
-les indispensables gourdes en inox
-un ou deux pains de savon
-un pot de confiture avec de la lessive maison. Vous pouvez aussi mettre de votre lessive classique, cela évitera de racheter un bidon.
-lingettes microfibres, ça ne prend pas de place et ça évite le rouleau d’essuie-tout.
-Si vous allez en location, on doit parfois emmener les draps, pensez aussi à prendre un petit kit de linge de maison qui ne prend pas tant de place que ça et qui vous sera bien utile : bavettes enfants, serviettes en tissu, torchons…

Pour nos vacances en famille (en France), on avait pris l’habitude d’emmener les indispensables (sopalin, mouchoirs, liquide vaisselle, papier de cuisson, film plastique, sacs poubelle…) pour ne pas gonfler la note, surtout que tous les produits étaient presque plein en partant. Ca ne nous change pas beaucoup d’emmener quelques objets de la maison, il n’y en a pas tant que ça en définitive.

Une fois sur place
Les fruits et légumes
-achetez bio pour pouvoir manger les légumes avec la peau
-limitez/évitez les légumes, fruits avec de nombreux déchets (genre artichauts, pastèque…)
-la dernière semaine de vacances, sortir son bac à compost

Crustacés, fruits de mer
Si vous ne pouvez pas éviter le sac plastique, vous pouvez le nettoyer, le laisser sécher et le réutiliser pour les courses suivantes.
Avec ces petites astuces, nous avons quand même réussi à limiter nos déchets. Il reste encore des points à améliorer, notamment les déchets que génèrent les repas de crustacés/fruits de mer !