Skip to content

Madame Bocal


Un dressing minimaliste

Un dressing minimaliste

Avant de me lancer dans cette aventure zéro déchet, je me rendais bien compte que les placards des enfants étaient trop remplis ou que le tiers de mon dressing était inutile, mais impossible de trier les vêtements “trop mignons” des enfants et d’enlever mes “vêtements au cas où”. En lisant le livre de Béa Johnson, j’ai eu un vrai déclic pour les objets, en revanche impossible de faire un tri dans les vêtements.
1ère solution : acheter moins pour les enfants et ne plus rien acheter pour moi.
Ensuite, j’ai essayé plusieurs techniques. J’ai d’abord disposé des petits papiers dans chacun de mes vêtements pliés et retourné tous les cintres. Le but était d’enlever au bout de 2 mois les vêtements qui étaient encore à l’envers sur les cintres ou avec leurs papiers. Ca a assez bien fonctionné mais pas assez, les “vêtements au cas où” gardaient leur place dans mon placard.

Un jour une de mes amies m’a parlé du livre de Marie Kondo. Monsieur me l’avait offert mais je ne l’avais jamais lu, c’était l’occasion ! Avant que je me mette à la lecture, mon amie m’a dit une chose qui a fait tilt : lorsque tu ouvres ton dressing il faut que tu te dises “waouuuu !”. Je ne peux pas expliquer ce que j’ai ressenti mais c’était exactement ça ! Il fallait que j’aime vraiment chaque pièce de mon dressing minimaliste et que ça éveille un sentiment positif en moi. Le lendemain j’étais en train de mettre tous les vêtements à post-it dans une caisse. Maintenant, lorsque j’ai un doute c’est direction la caisse à la cave.
Comme j’ai du mal à franchir le pas des vêtements d’occasion pour moi, j’ai continué à ne presque rien acheter. En 2 ans j’ai acheté 2 T.shirts et une paire de baskets neuves. Depuis octobre 2017, mon dressing s’essouffle et j’ai moins de plaisir à m’habiller. Du coup, en décembre, j’ai craqué sur 1 haut, 1 pantalon et 2 paires de chaussures, le tout neuf bien sûr…

J’ai du mal à franchir le pas de vêtements d’occasion (pour moi) pour deux raisons : vêtements déjà portés par un inconnu, on les trouve surtout sur des plateformes en ligne et j’ai besoin d’essayer un vêtement. Sur les plateformes en ligne, on y trouve de nombreux vêtements neufs ou peu portés, ça résout le premier point négatif, reste le problème de ne pas pouvoir essayer. Sur videdressing.com on peut acheter, essayer et renvoyer l’article si ça ne convient pas, sauf que ça prend du temps.

Cette année je me penche sur l’achat de vêtements éco-responsable, d’occasion (en boutique et en ligne), et l’organisation de vide-dressing entre copines… Je teste et je vous raconterai mes essais dans la catégorie journal de bord !

Leave a Reply